Livres
Poésie (en français)
  • Le calice de roses
    novembre 2010 • 122 pages
    Choix de poèmes
    Édition bilingue ukrainien- français
    Dans le paysage littéraire ukrainien, l'oeuvre d'Oleksiy Dovhiy a atteint un haut niveau d'expression lyrique. Dans une parole souvent aphoristique, avec un maximum de simplicité, le poète unit les valeurs nationales aux réflexions ontologiques sur la vie et la mort, les ténèbres et les clartés, l'éternel et l'éphémère. Chaque poésie du Calice de roses est une médiation profonde de l'Esprit humain, nourrie par l'imagerie populaire "dans la force du temps et du soleil".
    Lire la suite
    Prix : 12,50 €
  • Le verger inassouvi
    Poésie 2006-2011, édition bilingue ukrainien-français. L’édition franco-ukrainienne du Verger inassouvi est une lumineuse méditation poétique qui semble retrouver l’imagerie des moments quand on arrive à surpasser la vie et la mort pour atteindre l’éternel. Et si c’était vrai ? Dmytro Tchystiak partage sa vie entre l’Ukraine et la Francophonie. Traducteur de Yourcenar, de Maeterlinck et de Bonnefoy en ukrainien, il est également poète, nouvelliste (lauréat du PIJA-2008) et critique littéraire franco-ukrainien. Ses textes sont publiés dans une dizaine de pays.
    попливе квітками попливе птахами і ніде нікого вже світляна луна покладе троянду на вуста і храми і не знайде вечора і не знайде дна un écho qui tremble des clartés d’antan vague alors des plumes vague des floraisons pose une rose ardente sur les temples loin de la nuit qui tombe sans trouver le fond Франко-українське видання «Надсадного саду» – трепетна медитація, у якій ніби сам голос душі потверджує, що трапляються миті, коли вдається піднестись над життям і смертю у прозір вічного. Може, це й правда ? -
    Lire la suite
    Prix : 15,00 €
  • De l'or des roses
    POEMES - 1996
    93 pages
    Un poète passe dans la rue. C'est une femme. Et vous la reconnaîtriez sûrement. D'ailleurs, quelques-uns se retournent, les enfants la regardent. Elle a un immense chapeau rempli de couleurs rares, un long manteau à la coupe extraordinaire. Elle parle haut à celui qui l'accompagne, et tous écoutent sans avoir l'air. Un rien de malice et de sympathie se glisse, malgré l'impassibilité qu'ils attendent d'eux-mêmes, dans leurs yeux et sur leurs sourires. C'est comme s'ils retrouvaient un peu de l'intelligence perdue avec une certaine franchise de l'exostence.
    Sur le secrétaire toujours ouvert, il y a une montagne de bijoux; par terre, une corbeille remplie de fruits. Aline Dorosz n'écrit pas avec une plume mais avec sa vie. Des longues discussions qu'elle a avec elle-même et avec ceux qui l'entourent , ne restent que quelques lignes, qu'elle confie à un ami. Cette rare poésie condense, dans le diamant pur de la langue, un univers infiniment sensible.
    Aline Dorosz parle avec les monuments comme avec les parfums; elle parle d'élégance, de luxe, d'états d'âme. Elle ramène à elle en quelques mots un délicieux plaisir, une lointaine nostalgie, une aveugle tristesse. Ce peu de chose n'est pas rien qui se donne à bnous pour notre loisir et notre édification. Un rayon de lumière, posé sur cette rose, nous fait une fête.
    Jean - Marc Chouvel
    Paris, le 17 décembre 1995
    Lire la suite
    Prix : 17,00 €
  • Clarinettes solaires
    février 2013
    109 pages- 11 cm x 20 cm
    Anthologie de la poésie ukrainienne

    Voici l’un des premiers choix de la poésie ukrainienne qui paraît en langue française. Clarinettes solaires ne donne pas un inventaire exhaustif des personnalités de la poésie ukrainienne du XXe siècle, son mérite est pourtant de nous faire découvrir des voix presque ou tout à fait inconnues de cet énigmatique continent littéraire.
    Lire la suite
    Prix : 8,00 €
  • KOBZAR
    Disponibilité mi-mars 2017
    Parution : 1 septembre 2015 / Format : 140 x 210 mm/ Nombre de pages : 130
    EXTRAITS
    Traduit de l’ukrainien et annoté par
    Darya Clarinard, Justine Horetska, Enguerran Massis, Sophie Maillot et Tatiana Sirotchouk

    Taras Chevtchenko (1814-1861), considéré aujourd’hui comme le plus grand poète de langue ukrainienne, a laissé un héritage poétique important, à la fois complexe et étonnamment vivant : réuni sous le titre de Kobzar, il compte 248 poèmes et 1 500 pages environ. Mais lorsqu’en 1840 paraît son premier Kobzar, il n’a que huit poèmes, à savoir « Mes pensées », « Le kobzar errant », « Kateryna », « Le peuplier », « Une pensée », « À Osnovianenko », « Ivan Pidkova » et « La Nuit de Taras ».
    L’histoire de la publication du premier Kobzar est particulièrement intéressante, car il existe deux versions de cette première édition, dites censurée et non censurée, publiées simultanément à Saint-Pétersbourg en 1840. Le présent ouvrage tient compte de ces deux versions.
    Lire la suite
    Prix : 18,00 €
  • Magma polésien
    Traduit de l’ukrainien
    par Athanase Vantchev de Thracy et Dmytro Tchystiak
    de l’Académie européenne des Sciences, des Arts et des Lettres
    Description
    Ihor Pavliuk est un poète, écrivain et linguiste ukrainien. Né le 1er janvier 1967 dans le village d’Uzhova (région de Volyn'), il fait ses études à la faculté du journalisme de l’Université nationale Ivan Franko de Lviv, puis se consacre à de nombreuses activités scientifiques et littéraires. Docteur d’État en communications sociales il partage sa vie entre le travail à l’Institut de littérature Taras Shevchenko , l’enseignement à l’Université de Lviv, le poste de rédacteur dans plusieurs revues littéraires et de nombreuses tournées littéraires à l’étranger. Poète, prosateur et dramaturge, il a publié une vingtaine d'ouvrages, traduits dans une dizaine de pays. Certains textes sont devenus des chansons à succès, d’autres ont été mis en scène. Lauréat de prix ukrainiens prestigieux - notamment les Prix Taras Shevchenko et Mykola Hohol' (dit Nicolas Gogol) -, il a aussi remporté le Prix du P.E.N. anglais pour son recueil A Flight Over the Black Sea, publié chez Waterloo Press.

    J’ai lu vos poèmes avec beaucoup de plaisir. La richesse des nuances, la force de l’énergie poétique, une langue aphoristique, des associations curieuses : tout cela témoigne d’une inspiration véritable. Après Dovzhenko et son Ukraine en flammes vous avez entrevu une Ukraine dans la fumée...

    Ivan Dziuba, ancien dissident,
    Académie nationale des Sciences d’Ukraine

    J'ai trouvé la poésie d'Ihor Pavliouk pleine de nuances. Dépourvue de clichés et d'émotions artificielles, elle est toute fraîche, et la nouveauté des métaphores donne une sensibilité nouvelle à sa parole. Ihor a un sens profond de l'héritage historique et culturel, qu'il allie avec maîtrise à notre actualité. La poésie d'Ihor conserve de plus un caractère social. Il est sans aucun doute un poète par excellence.

    Fakhar Zaman, Académie des Lettres de Pakistan,
    Conseil International des Soufis, Congrès mondial de Punjabi

    Ihor Pavliouk est un éminent représentant de la poésie lyrique. Ce qui le place parmi les plus grands poètes de cette tradition millénaire, c’est sa fidélité au lyrisme originel en tant que mode d’expression du rapport étroit entre le « moi » du poète et l’essence transcendantale du poème.

    Athanase Vantchev de Thracy, Poète français,
    Académie européenne des Sciences, des Arts et des Lettres,
    Académie bulgare des arts et des lettres
    Lire la suite
    Prix : 17,50 €